logo constructeur maisons individuelles LME ELEGANCE
 
NOTRE SAVOIR FAIRE
NOTRE CONTRAT
LES GARANTIES
FOIRE AUX QUESTIONS

Foire Aux Questions

J'ai déjà un crédit !

Ne pas avoir de crédit est la plus sûre et meilleure source d’économie.

Mais qui, aujourd’hui, pourrait résister devant l’ensemble des offres de crédits proposées, et ces facilités pour y recourir, à satisfaire les besoins et envies da sa petite famille.

En effet, lorsque l’on dispose chaque mois de un, voire même de deux revenus modérés, avec le ou lesquels on paie : son loyer, ses charges, la scolarité des enfants, l’habillement et l’éducation de la famille, sans compter les dépenses alimentaires et les petits plaisir de la vie, il ne peut être autrement possible pour réaliser des achats de biens d’équipements plus importants que ceux courants, que de recourir au crédit.

En fait, pour la plupart des couples et familles, le crédit est un moyen de meilleur confort de vie. Il fait partie de notre quotidien.

Et voilà qu’au moment ou l’on envisage de devenir propriétaire, notre banque, celle qui parfois nous a encouragés à prendre, auprès de leurs services nos crédits, nous fait le constat des crédits en cours, et sous ce prétexte, refuse de nous consentir un prêt suffisant pour nous permettre de devenir propriétaire.

Que faire ?

Sommes-nous condamnés à rembourser l’ensemble des crédits en cours pour avoir notre maison ?

Contactez nous, et nous ferons l’étude d’un prêt d’accession à la propriété adaptée, permettant, selon situation, le lissage des crédits en cours de telle sorte, à les intégrer dans un seul et unique prêt principal. Ainsi, il vous sera possible de devenir propriétaire en disposant d’une unique mensualité. (Sous conditions)


Devons nous attendre et épargner ?

Un plan d’épargne à ouvrir, ce n’est pas la démarche la plus compliquée à réaliser. Nous mêmes, en tant qu’adulte, ne préconisons nous pas cette démarche à nos enfants afin qu’ils mettent de côté les quelques argents ici et là qui leur sont remit aux anniversaires et occasions diverses, espérant ainsi, qu’ils ne dépensent pas tout leur argent dans l’achat de diverses futilités.

On le voit bien ici, le plan d’épargne a souvent pour utilité de nous obliger à mettre un peu d’argent de côté, que nous aurions sans doute facilement en d’autres occasions dépensé.
Néanmoins, notre plan d’épargne une fois ouvert, le plus difficile sera tout de même de l’alimenter chaque mois, en euros sonnants et trébuchants, et ce, pendant des années, pour que cela constitue un véritable coup de pouce à l’acquisition d’un bien.

Alors que dire maintenant de ceux d’entre nous, désireux de devenir propriétaires de leur maison, et qui n’ont pas encore fait la démarche d’ouvrir leur plan Epargne ?

Sont il condamnés à commencer leur projet par la case « ouverture plan d’épargne » ?
Faut-il attendre pour acheter, de prendre le temps d’épargner et rester locataire 5 années de plus ?

Seul votre banquier pourrait vous prodiguer ce type de conseil, notamment parce qu’il est directement et dans la plupart des cas, intéressé à vous vendre l’ouverture de nouveaux produits, et que le plan d’épargne en est un.
La réalité économique nous semble toute différente. Si vous possédez un plan, calculez l’utilité de son utilisation ou pas, et dans le cas ou vous n’en disposez pas, faites le simple calcul du coût de 5 années de location supplémentaires.

Exemple : 450€/mois de loyer x 5 ans = 27000 € dépensés

Jamais, pour un couple à revenus modérés, un plan d’épargne ne pourra compenser cette perte, additionnée au sacrifice d’avoir passé 5 années supplémentaires en location.

D’autre part, nous rappelons qu’actuellement, les prêts sont à taux favorables, ce que personne ne pourrait garantir à 5 ans.
Cela veut dire, de manière simplifiée, que si les prêts augmentent à un taux supérieur à ceux actuels, donc plus chers, vous pourrez malheureusement, pour le même remboursement mensuel limité à votre capacité d’emprunt, bénéficier de moins d’argent utile à votre future acquisition.
Vous conviendrez, pour conclure, que si l’on prend en compte l’augmentation possible dans les cinq ans, du taux d’emprunt, le montant sur cette même période des loyers payés et de l’augmentation de l’immobilier en région parisienne de l’ordre de 5% l’an, vous ne pourrez pas, si vous en avez la possibilité d’acheter, dès maintenant, prétendre à acheter plus facilement et un bien plus cher demain, grâce à votre plan d’épargne restant à ouvrir.

Pour plus d’information et calcul précis financier, contactez nous et ferons le point ensemble de vos possibilités actuelles et à venir ensemble !


Est-ce le moment pour acheter ?

Que n’entend on pas, concernant l’immobilier et les conditions d’accession à la propriété !

Que les prix sont trop élevés, que les prêts sont trop onéreux, qu’il faut s’éloigner en Ile de France pour devenir propriétaire, et bien sûr comme pour conjurer le sort, que les futures élections vont tout changer, ou même que les prix du marché vont baisser, s’ils ne s’écroulent pas, d’ailleurs !

S’il est vrai que le marché de l’immobilier ne cesse d’augmenter au rythme moyen en région parisienne de 5% l’an, il n’est pas sérieusement prévisible pour les années à venir qu’il baisse. En effet, même s’il est envisageable à terme que le marché augmente en moindre proportion, de l’ordre de 3%, la pénurie de produit au bon prix et l’engouement des franciliens à devenir propriétaire, restent intacts.
Cela a pour effet, de doper le marché répondant directement à la demande très active devant le retard du nombre de primo-accédant en France, notamment sur la région Parisienne, au regard d’autres pays Européens enregistrant davantage de couples propriétaires.

Il s’agit là d’une simple régulation du marché et mode de vie qui démontre qu’aujourd’hui et encore plus demain, en rapport de l’augmentation des loyers, il est préférable lorsque possible, d’être propriétaire que locataire.
D’autre part, les taux des prêts correspondent à une période où ils sont d’un taux relativement bas, ce qui veut dire pour l’acheteur, qu’il se trouve dans les meilleures conditions pour emprunter. En effet, pour le même remboursement mensuel, si les taux étaient plus hauts, il se verrait disposer de moins d’argent pour acheter. Il est néanmoins peu probable que les taux baissent davantage à terme, alors qu’ils viennent ces derniers temps, de remonter légèrement.
D’autre part, plus il y a d’acheteurs et moins il y a de biens disponibles de qualité, ce qui conduit à leurs augmentations de prix.

De plus, bien souvent, ceux qui vendent leur appartement ou maison, le font pour acheter à nouveau, les plaçant ainsi dans l’obligation de vendre leur bien au meilleur prix afin de ré-acheter dans les meilleures conditions.
Malgré cela, comme depuis près de 20 ans, période de fin d’année de forte inflation, de plus en plus de locataires et propriétaires Parisiens achèteront selon leurs moyens, en proche banlieue, faute de pouvoir rester dans la Capitale, tandis que ceux, dans les même conditions, se trouvant en banlieue, accéderont à la propriété en s’éloignant sur le grande couronne Parisienne, soit à une heure de la capitale en moyenne.

Mais en fait, comment pourrait-il sérieusement en être autrement ?
Est-ce aujourd’hui que l’on découvre que la ville de Paris est le théâtre principal de l’activité et de l’économie française, et que comme dans tous les lieux identiques dans le monde, les places les plus proches de la scène sont les plus chères et de moins en moins accessibles au plus grand nombre ?

Cette situation est devenue inéluctable.

Mais en réalité, si l’on y réfléchit bien, pourquoi serait-ce un si grand handicap que de s’éloigner et d’habiter en grande région Parisienne avec, si l’on y regarde bien, la perspective d’une nouvelle qualité de vie et la chance d’un meilleur avenir pour sa famille dans un environnement de qualité.
Quant à la politique et les élections à venir, qui pourrait croire qu’elles prennent le pas sur l’économie et d’un coup de baguette magique, elles vous offrent la possibilité d’accéder à la propriété là ou vous le désirez, au prix qui vous convienne !
En réalité, des promesses, vous en avez déjà entendu et en entendrez de nouveau, car elles n’engagent que ceux qui les écoutent.

Mais avez-vous déjà vu une baisse de loyer ou les prix diminuer ?

Qui d’entre vous a rencontré l’heureux propriétaire d’une maison à 100000 € dont on vous a tant parlé ?

En résumé, et pour répondre à la question posée « est-ce le bon moment pour acheter », de notre point de vue, il nous semble que le bon moment pour acheter dépend directement des conditions du marché liées aux prêts aidés proposés, voir le nouveau prêt à taux zéro+ (PTZ+) et de leur taux du moment. Or, calculette en main, il semble que l’on soit dans une période favorable et propice à la mise en place d’acquisition, que l’avenir ne pourrait garantir.
Pour devenir propriétaire et accéder à une meilleure qualité de vie, qu’on se le dise, il vous faudra prendre des décisions adaptées à vos possibilités familiales et financières du moment, et analyser les avantages et réels inconvénients, de manière contradictoire, pour mettre en place un nouveau projet de vie.

Nos services, spécialistes de l’accession à la propriété sont à votre disposition pour étudier avec vous, les conditions de cette mise en place.


Faut-il avoir des économies ?

Qui n’a pas rêvé d’avoir suffisamment d’économies pour acheter se maison ou appartement ?
Il serait totalement mensonger de considérer qu’un apport personnel pourrait nuire à la mise en place d’un projet !
Mais de là à considérer que des économies sont le passage obligatoire à l’accession à la propriété, il n’y a qu’un pas que les réalités exposées ci-dessous vous aideront à franchir.

Mais revenons au quotidien et posons nous la grande question qui fâche ou fait sourire :

« Comment arriverais-je à faire des économies, alors que jusqu’à présent, je n’y suis pas arrivé ? »

En effet, comment aujourd’hui, avec un, voire même deux revenus modestes, avec le ou lesquels, on paie : « son loyer, ses charges, la scolarité des enfants, la voiture par l’intermédiaire d’un crédit, son entretien, l’habillement de la famille, sans compter la nourriture et les petits plaisirs de la vie, » il serait possible de mettre de l’argent de coté !
Le challenge est sûrement possible, mais notre expérience à votre contact montre qu’aujourd’hui, pour la plupart des couples, ce n’est pas sérieusement réalisable.

Alors comment faire ?

En pareille situation, il faudra étudier le financement sur la base d’un prêt finançant à 100% l’acquisition. Néanmoins, pour que le dossier soit finançable, il serait appréciable que le loyer en cours représente la valeur proche de la mensualité du prêt. D’autre part, cela dépendra des crédits en cours et de leurs possibles lissages avec le prêt principal, pour ne représenter qu’une seule et unique mensualité.

Contactez nous ! Nous aurons peut être la solution adaptée à votre situation familiale et financière.
Un premier contact, pour changer votre vie !


Ma banque ne me prête pas suffisamment...

C’est bien connu, toute l’année et de manière régulière, par courriers, Emails ou lors de rencontres à l’agence, notre banquier nous sollicite pour la mise en place de divers produits allant, du codevi, au plan épargne, voire placement pour la retraite ou achat d’actions diverses. Notre conseiller, multicarte de produits financiers, nous laisse à penser que nos relations sont au beau fixe et que de ce fait, l’occasion se présentant, il n’y aura aucun problème pour financer l’acquisition de nos rêves aux meilleures conditions !

Malheureusement, dans bien des cas, le jour venu, l’évaluation du prêt possible, fonction des critères locaux mis en place, créait comme une très nette désillusion, ajoutant à cela, si ce n’est déjà réalisé, les recommandations du conseiller nous proposant d’épargner plutôt que d’acheter, et bien sûr de préférence à son agence pour permettre d’attendre, on ne sait quand, des jours meilleurs !

De là, vous serez saisis d’un curieux sentiment. Celui qui vous donne l’impression, tout d’un coup que l’on vous propose un parapluie alors qu’il fait plein soleil !
Nous ne reviendrons pas sur l’épargne et ses avantages ou inconvénients lorsque l’on n’en dispose pas (voir rubrique « faut-il épargner ? »).

Bien sûr, notre propos n’est pas d’affirmer que les banques de dépôt que nous utilisons au quotidien pour faire fonctionner nos comptes, ne font pas et ne rendent pas les services attendus.
Mais ils disposent de tellement de produits et services qu’ils ne sont pas toujours les mieux placés pour apporter, lors de l’acquisition d’un bien, le prêt adapté à notre situation familiale et financière.

Il est vrai même qu’ils préfèrent généralement une clientèle bénéficiant d’un apport personnel conséquent.
En effet, afin de ne pas voir s’échapper dans une autre banque cette clientèle, ils consentent à ce moment là plus facilement des prêts adaptés et susceptibles de convenir aux besoins demandés.

Mais en réalité, ce qui motive et intéresse principalement nos banquiers, et l’on ne peut les en blâmer, c’est le fonctionnement de nos comptes, surtout lorsqu’ils sont créditeurs.
Alors pour les autres, ceux que l’on condamne à épargner ou qui ne disposent pas en permanence de compte bien approvisionné, que peuvent ils faire ?

Eh bien, contactez nous dès aujourd’hui, afin que l’on étudie, lorsque possible, les meilleures possibilités de prêt, en collaboration avec nos partenaires financiers, spécialisés dans le financement de biens immobiliers.
En effet, nous vous ferons bénéficier des partenariats mis en place avec des établissements bancaires spécialisés dans les prêts à l’accession à la propriété.

Un simple contact, pour que tout commence !


Les prix vont-ils baisser ?

L’accession à la propriété pour les locataires reste le projet et rêve numéro un des Français.
Mais le rêve, devant la réalité des prix du marché de l’immobilier, ne peut cacher les réalités économiques qui le régissent.

Si on analyse sur la région Parisienne, l’augmentation en moyenne du marché de l’immobilier sur les dix dernières années, on constate une progression des prix, au rythme moyen de 8% l’an. D’autre part, il n’est pas sérieusement prévisible pour les années à venir qu’il baisse.
En effet, même s’il est envisageable à terme que le marché augmente, dans le meilleur des cas, en moindre proportion, de l’ordre de 3 à 4%, la pénurie de biens au bon prix et l’engouement des Franciliens à devenir propriétaire reste intact.

Cela a pour effet de doper le marché répondant directement à la demande très active devant le retard du nombre de primo-accédants en France, notamment sur la région Parisienne, au regard d’autres pays européens enregistrant davantage de couples propriétaires.
Il s’agit là d’une simple régulation du marché et mode de vie qui démontre qu’aujourd’hui, et encore plus demain, en rapport avec l’augmentation des prix du loyers, il est préférable, lorsque possible, d’être propriétaire que locataire.

De plus, les taux des prêts proposés correspondent à une période où ils sont au plus bas. Cela veut dire pour l’acheteur, qu’il se trouve dans les meilleures conditions pour emprunter, car pour le même remboursement mensuel, si les taux étaient plus hauts, il se verrait disposer de moins d’argent pour acheter.
D’autre part, plus il y a d’acheteurs et moins il y a de biens disponibles, ce qui conduit à leur augmentation de prix.

A cela, il faut préciser que, bien souvent, ceux qui vendent leur appartement ou maison, le font pour acheter de nouveau, les plaçant ainsi dans l’obligation de vendre leurs biens au juste prix afin de ré-acheter dans les meilleurs conditions.
Quant à la politique et les élections à venir, qui pourrait croire qu’elles prennent le pas sur l’économie et que d’un coup de baguette magique, elles vous offrent la possibilité d’accéder à la propriété, là ou vous le désirez, au prix qui vous convienne !
En réalité, des promesses, vous en avez déjà entendu et en entendrez de nouveau, car elles n’engagent que ceux qui les écoutent.

Mais avez-vous déjà vu une baisse de loyers ou les prix baisser?

Qui d’entre vous a rencontré l’heureux propriétaire d’une maison à cent mille euros ?

Pour devenir propriétaire et accéder à une meilleure qualité de vie, qu’on se le dise, il vous faudra prendre les décisions adaptées à vos possibilités familiales et financières du moment.
Pour allez vers un nouveau projet de vie, il vous faudra gérer les contradictions entre ses désirs et ce qui est possible.
La seule solution, faute de prix, qui vraisemblablement ne baisseront pas, permettant d’acquérir un bien correspondant à votre budget, sera de réaliser un projet sur la Grande Couronne Parisienne, là où les prix et facilités, sont encore à la portée du plus grand nombre.
Nos services, spécialistes de l’accession à la propriété de maisons individuelles, sont à votre disposition pour étudier avec vous les conditions de cette mise en place.


Quel remboursement par mois ?

Pour devenir propriétaire de sa maison ou appartement, il s’offre au moins trois options.

La première, la plus rare, sera d’être l’heureux bénéficiaire d’un héritage suffisant à l’acquisition du bien désiré.
La deuxième sera d’être en situation de posséder un capital suffisant pour régler le bien au comptant.
La troisième, plus courante, nécessitera de recourir à un prêt permettant d’accéder à l’achat désiré.

Pour le dernier cas, l’emprunteur sera amené à rembourser un prêt sur une durée déterminée, et ce, chaque mois jusqu’à son terme. Cette réalité est connue de tous. Pourtant, devant la diversité des offres, des conseils et `qu’en dira t-on’’ de tous ordres, comment s’y retrouver et définir les prêts et remboursements mensuels les mieux adaptés ?
Une fois la question posée, la seule certitude que vous aurez en matière de réponse, sera que les conseilleurs ne sont pas les payeurs comme le rappelle un vieil adage.
En effet, il existe un nombre incalculable de propositions permettant de financer l’acquisition d’un bien immobilier.
Mais vous constaterez très rapidement que l’attrait des produits proposés et l’indication des taux alléchants masquent bien souvent le fait que, pour la plupart, ces prêts sont inadaptés à vos besoins d’emprunt.
Dès le départ de votre étude, il vous faudra comprendre que, parce que chaque situation familiale et financière est différente, tout comme les besoins et envies de chacun, la nature et prêt du bien à financer, ne pourra s’étudier que de manière unique.
Nous ne prétendons pas là qu’il n’existe pas, dans certaines conditions, diverses possibilités d’acquérir son bien par l’intermédiaire d’un prêt, mais vous conviendrez qu’un couple disposant d’un apport conséquent sera mieux à même de choisir et négocier le taux et la durée de son prêt, qu’une famille ayant les même besoins mais ne disposant que de peu d’économies.

Alors que faire? Tenter de réaliser des économies que vous n’avez pas été en mesure de faire jusqu’à présent, tout en continuant à payer chaque mois votre loyer? (Voir rubrique « devons nous épargner »).
Il sera de notre point de vue sûrement plus judicieux et moins onéreux d’obtenir, pour financer l’achat de vos rêves, quitte à réactualiser votre rêve, un prêt correspondant à la situation familiale et financière du moment.
Mais à l’inverse, en décalant dans le temps votre projet d’acquisition, rien, hormis le montant du paiement de vos loyers pendant la constitution d’un apport ou la mise en place d’un plan d’épargne logement, ne vous garantira que votre capacité d’emprunt sera plus importante, faute d’incertitude sur les taux (parmi les plus bas connus en ce moment) et l’augmentation constante du marché.
Enfin, pour ceux, inquiets d’être dans l’obligation de financer leur bien en ayant recours à un prêt, vous pouvez prendre en compte que lorsqu’un établissement bancaire, quel qu’il soit, vous accorde un prêt pour financer votre acquisition, ce dernier s’est assuré, suite à l’étude du dossier, que vous serez en mesure de le rembourser.
Vous-même prêteriez-vous de l’argent à un proche ou ami sans avoir pris le soin d’étudier que ce dernier pourra vous rembourser ? En tout cas, croyez nous, ce n’est pas le cas des banques et encore moins pour des prêts d’une durée permettant l’acquisition d’un bien immobilier.
Pour information, l’étude réalisée par les établissements bancaires concernant le financement de biens immobiliers fait l’objet d’une prise en compte de critères multiples et minutieux concernant la situation et mode de vie de chaque couple. (Voir dans rubrique financement « scoring »)
De ce fait, chaque banque étudie le profil du futur acquéreur et détermine les conditions de prêt, lorsque possible. Ils sélectionnent ainsi, suivant leurs critères et prêts pratiqués dans leur établissement, leur future clientèle.

Néanmoins, pour répondre à la question posée : « Quel remboursement par mois? », nous indiquerons que la plupart des établissements bancaires consentiront à un remboursement mensuel de l’ordre de 30 % à 33 % des revenus nets mensuels du ou des emprunteurs, sur lesquels certaines banques, en plus, prendront en compte suivant l’âge des enfants, une partie des allocations familiales dans le même pourcentage qu’indiqué précédemment.
Comme vous le constaterez, l’étude de financement est une affaire de professionnel.

Nous sollicitons, forts de notre expérience et suivant la mise en place de partenariats préférentiels avec les organismes bancaires, d’étudier avec vous les meilleures conditions d’accession à la propriété de votre futur maison
Contactez nous, cela ne vous engage à rien !


Acheter une maison neuve, est-ce compliqué ?

Devenir propriétaire de sa maison individuelle!

Cela commence toujours par une envie, un besoin profond d’améliorer la qualité de vie de sa petite famille, tout en désirant le meilleur des placements.
Mais avec le temps, de ce rêve nait une profonde aspiration à disposer d’un chez-soi, seul moyen d’accéder au réel confort, et garant d’un meilleur avenir. Alors que faire ? Eplucher les petites annonces sur le net comme une âme perdue, rencontrer son banquier pour déterminer une possibilité de financement, ou commencer à faire des économies!
Comment trouver la maison de ses rêves, adaptée aux possibilités de son portefeuille et dans les meilleurs délais ?

Examinons les possibilités proposées

Vous constaterez très vite que le marché de l’ancien s’est littéralement envolé en devenant hors de prix aujourd’hui, pour le plus grand nombre.
A cela, il faudra en plus prévoir des frais de notaire de l’ordre de 8% du montant du bien, souvent exigés comme nécessaire apport personnel, par les organismes bancaires. De plus, que dire des prêts tel que celui à taux zéro + dont le montant est directement lié à la performance énergétique du bien !
D’autre part, dans la plupart des cas, les biens proposés ont l’inconvénient de ne pas correspondre à l’aménagement des maisons de notre temps. En effet, on constatera bien souvent un manque d’espace, une isolation d’une autre époque, un mode de chauffage inadapté aux économies d’énergies, et l’absence de garanties sur le bien et les prestations vendues.
Alors, une autre solution s’offre à vous, pour vous permettre de contrecarrer l’ensemble de ces inconvénients :

Faites l'acquisition d'une maison neuve

En effet, vous bénéficierez du même coup d’un allègement des frais de notaire (3% sur le prix du terrain) vous permettant d’investir l’économie ainsi réalisée, dans de meilleures prestations. Mais vous disposerez aussi, de la possibilité de choisir la disposition de vos espaces à vivre, tout en bénéficiant de prestations de notre temps, tant en matière d’isolation que de mode de chauffage.
C’est aspect économique, au vu des perspectives d’économie d’énergie que le monde de demain nous imposera, ne peut plus être considéré comme neutre aujourd’hui, notamment lorsque l’on s’engage sur plusieurs années.
De plus, vous adapterez en rapport du choix et des besoins de votre maison, le secteur où vous habiterez, de telle sorte à ce que l’ensemble de votre projet puisse être finançable suivant vos possibilités familiales et financières.

Maintenant, pour répondre à la question posée "acheter une maison neuve, est-ce compliqué ?" Nous ne pourrons que vous préciser que cela ne dépendra que du bon choix réalisé quant au constructeur choisi !
Alors évidement, fort de cette réponse, suivra la question "comment faire le bon choix?" pour que le projet d’une vie soit mené à bien et apporte la promesse d’un meilleur avenir.
Tout d’abord, il vous faut peut-être savoir que chaque année, des milliers de familles emménagent dans leur maison neuve, satisfaites de la qualité de leur ouvrage et du bon déroulement de leur projet de construction.
Et rappelons que, pour bénéficier du même service, quelque règles nous semblent fondamentales, voire incontournables pour mener à bien son projet de construction, sans risque de désillusion !

La première, déterminante, sera de retenir un constructeur de maisons individuelles d’expérience ne proposant de vous engager, que par l’intermédiaire d’un contrat règlementé, et de préférence adhérent au principal syndicat de la profession reconnu : L’Union Des Maisons Françaises (UMF).

La seconde règle à prendre en compte, puisque bénéficiant du meilleur contrat règlementé, se sera de vous assurer de la validité de ces garanties. En effet, celles-ci vous garantissent la réalisation de l’ouvrage à prix et délais convenus, ce qui, vous en conviendrez, n’est pas négligeable.

Pour le reste, il s’agira de rencontrer le constructeur vous proposant un ensemble de services adaptés à vos besoins.

Bien sûr, par leur professionnalisme, ils devront être capables de vous accompagner dans la mise en place de votre projet tout en instaurant un réel climat de confiance, nécessaire pour vous simplifier les démarches administratives de votre dossier.
L’ensemble de ces qualités permettant l’entière satisfaction des futurs acheteurs d’une maison neuve, correspond à l’œuvre entreprise par nos équipes, depuis plus de vingt ans.

Nous serions ainsi heureux, dans le cadre d’un tel projet, que vous nous fassiez l’honneur de nous consulter.

Nous vous remercions par avance de votre confiance, elle a nourri un peu plus chaque jour notre envie de vous apporter le meilleur des services, la plus grande des satisfactions.

Dans l’attente de vous informer, voire l’espoir de vous rencontrer, nous ne pouvons, au nom de notre équipe, que vous souhaiter nos meilleurs vœux pour l’achat de votre future maison.


Qui contacter pour me renseigner ?

Lorsque l’on désire devenir propriétaire, tout le monde conviendra qu’il est préférable de bénéficier de meilleures conditions d’informations, correspondant au plus près de sa situation familiale, financière et envie.

Malgré cette évidence, on découvre que bien souvent trop d’explications généralistes nous plongent au bout du compte dans l’interrogation, voire une certaine perplexité, sur la faisabilité d’une mise en place d’un projet d’accession à la propriété.
Alors comment s’y retrouver dans cette jungle où les informations qui arrivent de tous bord, et censées en premier lieu nous apporter un éclairage sur nos possibilités, nous conduisent la plupart du temps à l’effet inverse, car jamais totalement en adéquation, avec notre propre situation familiale et financière.
Si comme le dit le proverbe, « tous les chemins mènent à Rome », rien ne précise en combien de temps, ni au prix de quel effort! Sans même faire état de ceux, qui n’arriveront jamais, faute de tourner en rond.

Des conseils, des informations, des exposés de toutes sortes, vous en trouverez plus que vous ne pourrez en entendre, ou lire. Certains passeront même une partie virtuelle de leur vie, à essayer de découvrir le Saint Graal de l’immobilier.
Mais en réalité, ce dont ont besoin les futurs acheteurs, ce n’est pas seulement de connaitre le meilleur prêt sur le marché, en l’occurrence bien souvent celui auquel ils ne pourront accéder, ni même le secteur où il fait bon de vivre selon certains penseurs, car ils n’en n’ont que rarement les moyens, mais plutôt le prêt qui correspondra le mieux à leur situation financière offrant la possibilité d’améliorer leur qualité de vie sur un secteur où les prix leur permettront d’envisager la perspective de devenir propriétaire.
Alors, assez d’informations sur le temps qu’il fera si les jours deviennent meilleurs, ou la distribution de parapluies en plein été.

Maintenant si vous désirez une vraie analyse de votre situation et perspective adaptée à votre situation, contactez nous !
Nous nous engageons, lorsque possible, à étudier avec vous de manière concrète et réaliste, les meilleurs possibilités d’accession à la propriété de votre maison individuelle. Vous bénéficierez ainsi de l’accès à l’ensemble de nos services mis en ligne sur notre site, sans compter, si vous le désirez, d’un contact par téléphone avec notre accueil, qualifié pour répondre à vos interrogations, et chargé de vous mettre en relation avec les services correspondants à vos besoins.
Ainsi, vous vous verrez proposer de véritables simulations de prêt, un catalogue dont le choix de maison est prévu pour satisfaire les plus exigeants. Nous vous présenterons une très large et importante proposition de foncier, par l’intermédiaire de nos partenaires terrains. Mais aussi, des informations traitant des garanties, des aspects juridiques, techniques de constructions, et pour finir, des projets Terrain+Maison adaptés pour le plus grand nombre.

Dans l’espoir et attente de votre consultation, nous vous exprimons nos meilleurs vœux de réussite dans la mise en place de votre projet.


Mieux vaut-il acheter du neuf ou de l'ancien ?

Si l’amélioration de la qualité de vie pour le plus grand nombre, est très souvent conditionnée par la possibilité de bénéficier d’un logement de qualité, le rêve de la majorité de ces familles sera celui, lorsque possible, d’accéder à la propriété de leur maison.

Ainsi, devant cet incontournable besoin, notre propos ne consistera pas à prendre partie sur le bien express fondé que pourrait être l’acquisition d’un bien neuf plutôt qu’ancien.
En effet, les besoins, envies et possibilités de chacun pourraient donner lieu à autant de raisons d’affirmer tout et son contraire. Les contradicteurs sont d’ailleurs aussi nombreux dans un camp que dans l’autre.

Ainsi, il vous sera possible d’en entendre certains, sûrs de leur point de vue, soutenir que le charme des biens anciens, ne souffre d’aucune comparaison avec le neuf, allant même jusqu’à leur trouver une âme. Que, d’autre part, il est préférable de choisir un bien visible, à celui sur plan, et que de surcroit on en obtient la jouissance plus rapidement, que lorsqu’il est à construire.

Alors que d’autres, au contraire, mettent en avant le manque de confort correspondant à l’aménagement de pièces et espaces des maisons d’une époque plus ancienne. Ils ne manqueront pas de valoriser la possibilité dans le neuf de participer à la création de leurs pièces à vivre, bénéficiant de surplus de matériaux innovants, d’une l’isolation de qualité et de biens d’équipements modernes, le tout leur apportant, selon certains dires, rien de moins que : confort, modernité, accompagnés de garanties du bien et de ces équipements, totalement inexistante sur la vente de biens anciens de plus de 10 ans.

Mais pour répondre à la question principalement posée, soit le choix d’acquérir un bien ancien ou neuf, nous nous limiterons aux éléments de comparaison objectifs exposés ci-dessous. Ils vous permettront de mettre en lumière, les quelques différences et avantages à prendre en compte, notamment en matière de financement, vous aidant, nous l’espérons, à une meilleure réflexion.

Concernant le financement de l’acquisition d’un bien, il est nécessaire de prendre en compte les frais et taxes s’y rapportant afin d’éviter toute surprise.

Frais de Notaire

Tout d’abord, les frais d’acquisition, appelés frais de notaire, font l’objet d’un coût non négligeable lors de l’acquisition d’un bien.
Notamment dans le cadre d’une acquisition dans le neuf, du type terrain+construction, proposé par les constructeurs, les frais de notaire ne seront à régler que sur le prix du terrain pour une valorisation de l’ordre de 3%.
Néanmoins, sur ce même prix de terrain, il sera nécessaire de ne pas oublier le coût de la taxe d’un montant de 5,09%. A titre d’information, en région parisienne, le terrain représente en moyenne, taxe comprise 50% du montant global de l’opération à financer.

Pour une opération globale de l’ordre (frais compris) de 185000€
Pris en compte d’un terrain (80000 €) + construction (90000 €).
(Compris frais divers branchement et frais d’hypothèques évalués à 8045€).


Ex : pour un terrain à 80000€
Taxe 5,09% + 4072€
Evaluation frais de notaire 3%= 2522.16€

Pour l’achat d’un bien ancien, soit de plus de 5 ans, les frais d’acquisition sont de l’ordre de 8% calculés sur le prix du bien.
Pour l’acquisition d’un bien de 185000€
Les frais de notaires sont de 8%= 14800€

Comparatif des frais d’acquisition pour l’achat d’un bien d’un montant de 185000€ entre le neuf et l’ancien :
- Pour un bien ancien = 14800€
- Pour un bien à construire= 2522€
Différence 12278€

On peut donc constater, concernant les frais de notaire, que l’acquisition dans le neuf est plus avantageux, puisque moins onéreux d’un montant de l’ordre de 12278€, en comparaison avec un bien ancien d’un même montant (185000€)
Cette économie ou ce coût supplémentaire, suivant acquisition à réaliser, n’est pas négligeable pour le financement d’une opération. D’autant que certaines banques pour vous financer, exigerons que vous disposiez du montant des frais de notaire comme apport personnel. (Ex prêt Prêt Accession Sociale)

Prêt à Taux Zéro +

Dans le cadre des aides au financement des primo accédants, il sera possible, pour l’acquisition d’un bien neuf ou ancien, de bénéficier (suivant critères) d’un prêt à taux zéro+ souvent très intéressant, pour le financement d’une opération.
Nous vous épargnerons la mise en place de tableaux comparatifs compliqués à interpréter et de ces modalités de calcul, mais pouvons vous préciser, que là encore, ces aides au financement d’un bien neuf sont très souvent plus favorables.

La raison en est, que Le prêt à taux zéro + (PTZ+), mis en place par le ministère du logement en janvier 2011, suite au grenelle de l’environnement, est un dispositif d’aide à l’accession à la propriété dont les modalités d’attribution, favorisent l’achat de bien bénéficiant de performance énergétique. De ce fait, il sera d’autant plus favorable, c'est-à-dire plus important,, que le bien à acquérir bénéficie d’une excellente performance énergétique. C’est un prêt parfaitement adapté à l’air du temps.
Là encore, il sera facile, en consultant les cartes énergétique de chaque bien ancien, de constater un très net avantage de performances et donc de confort, aux constructions neuves, notamment, pour celles bénéficiant des normes Bâtiment Basse Consommation (B.B.C).
Ainsi en bénéficiant d’un ouvrage neuf aux normes B.B.C on peut disposer d’un prêt pouvant être du double de celui que l’on pourrait obtenir pour l’acquisition d’un bien ancien.
Cette variante de montant de prêt à emprunter, peut s’avérer capital pour obtenir un financement permettant l’achat d’un bien.

Garanties

Lors de l’acquisition d’un bien neuf, l’acheteur bénéficie, convenu dans son prix, d’une garantie décennale et dommage ouvrage de son bien. Cela permet pendant une durée de 10 ans de faire face, avec un minimum de désagrément à la fois humain et financier, aux problèmes sur son ouvrage, qu’il pourrait rencontrer.
En effet, les remises en ordre technique et préjudices divers, sont financièrement pris en compte et indemnisés.
Pour l’acquisition d’un bien ancien de plus de 10 ans, vous ne bénéficierez d’aucunes garanties.

Taxes

Dans le neuf, vous disposerez, pendant une période de deux ans d’une exonération de taxe foncière.




Gammes de maisons

Venez découvrir nos différentes gammes de maisons,...  
En savoir plus...
Découvrez nos maisons :

Financement

Parce que pour chaque couple, la situation familliale et finançière est différente,...
En savoir plus...
Accédez aux financements :

Maison BBC

Découvrez les Bâtiments
Basse Consommation, économes en énergie et à très haute isolation


En savoir plus...
Découvrez nos maisons :

Votre Constructeur

Découvrez votre constructeur régional de maisons individuelles sur plans
En savoir plus...
Profitez de nombreux avantages :

projet de construction de maison Val d'Oise 95 | projet de construction de maison Oise 60 | projet de construction de maison Eure 27 | projet de construction de maison Seine Saint Denis 93 | projet de construction de maison Yvelines 78 | projet de construction de maison Aisne 02 | plans de maisons traditionnelles | maisons individuelles BBC | Plans de maisons moins de 100000 euros | garanties constructeurs

Acheter terrain 95 93 94 92 60 76 77 78 27 28 02

Achat terrain constructible 60 77 78 76 27 28 02 95 93 94 92

Maison neuve 95 93 94 92 60 77 78 27 28 76 02

Devenir propriétaire 95 93 76 94 92 60 77 78 27 28 02

Terrain a vendre 95 93 94 92 60 77 76 78 27 28 02

Maison a acheter 95 93 94 92 60 77 78 27 76 28 02

Achat maison 76 95 93 94 92 60 77 78 27 28 02

 
 
Copyright © 2012 LME ELEGANCE - Tous droits réservés Mentions légales Faire un site Internet